bicyclette tours

Dépannage d’urgence d’un vélo hollandais

Sacrée semaine que celle dernièrement vécue.
Deux hollandaises sur la route de St Jacques de Compostelle avec leur vélos électriques débarquent au magasin mardi 26 avril.
Grave problème: un des deux vélos (marque Koga Miyata) n’a plus d’assistance électrique.

Etant en cours d’être certifié EBSC (E-Bike Service Center), nous avons un logiciel permettant de détecter les pannes sur les vélos électriques Sparta, Batavus, Gazelle, Koga Mitaya et Lapierre. Sauf que pris de court, nous n’avions pas encore installé le logiciel sur l’ordinateur. Il est 11h00. On s’y attaque, et comme tout bon pc sous windows, rien ne marche, il faut configurer tout un tas de trucs… Finalement, la connexion se fait et le moteur est HS.

Il faut donc commander en toute urgence une roue/moteur et l’outil pour démonter la roue-libre (parce que l’axe du moyeu d’une roue d’un vélo électrique, c’est pas mal gros, et les outils standards VAR ou ParkTool n’allaient pas).

La roue devait mettre 2 jours pour arriver, elle en aura mis 6. Nous avons téléphoné régulièrement en Hollande, demandé les numéros de suivi de colis, contacté le livreur, bref, tout fait pour que les choses s’accélèrent. Nous avons passé beaucoup de temps avec les 2 hollandaises agréablement surprises par la qualité de service du magasin, désagréablement agaçées par la marque Koga Mitaya considérée comme la marque la plus haut de gamme de Hollande.

Finalement, la roue est arrivée ce matin. Nous avons donc monté la roue, serré au couple préconisé (afin de ne pas mettre en défaut le capteur de tension), puis rebranché le logiciel sur le vélo pour les calibrages d’usage. Les roues des 2 hollandaises ont été regonflées à la bonne pression. Tout était OK à 14h30: Elles reprennent leur route demain.
Elle parlent donc de nous et de leur rencontre avec Docteur Vélo sur leur site : Leur blog.

Publié par didi37 dans ÉVÉNEMENTS, INFOS DIVERS

Nature en fête, Lire au jardin et Tours Plus « Peau de chagrin »

Présent à « Nature en fête » ce week-end, avec des remorques Carry Freedom, des vélos sparta et véloscoot, des sonnettes et divers accessoires, j’ai pu constaté plusieurs choses:

  • Le vélo électrique est une chose prise au sérieux par les habitants de St Avertin confrontés à des côtes « barbares ».
  • Les liaisons cyclables St-Avertin/Tours Centre n’existent pas vraiment. Plusieurs personnes m’ont parlé de la traversée du pont d’Arcole comme d’un acte suicidaire.
  • Le prix du pétrole fait beaucoup réfléchir et le vélo est considéré comme un moyen de locomotion d’avenir.
  • La réparation de vélos est un métier apprécié, plein d’espoir.


Moi-même en train d’expliquer les caractéristiques d’un vélo Sparta.

Après « Nature en fête », Lire au jardin! Quezako? Lire au jardin est une boutique/librairie proche de la Fac des tanneurs qui m’a demandé de lui donner quelques cartes de visites pour ma publicité. Lire au jardin est bien plus qu’une boutique qui me fait de la publicité. C’est la librairie la plus sympa de Tours, celle où les livres sont un vrai appel à la détente, au partage et à la connaissance. C’est une librairie « centrée » sur le jardin. Plus facile à voir qu’à expliquer.

La subvention « peau de chagrin » de Tours Plus?
Imaginez une ville où on annonce à des centaines de milliers de personnes que vous recevrez jusqu’à 250 euros pour l’achat d’un vélo électrique. Imaginez maintenant la même ville ayant fait cette annonce mais limitée (en vérité ) à 100 vélos. Y’a t-il de quoi changer la face des déplacements doux dans l’agglomération tourangelle? Je vous laisse vous faire votre opinion.

Publié par didi37 dans ÉVÉNEMENTS, INFOS DIVERS