Norauto? un magasin de vélos?

Tours Plus s’apprête à rendre public sa liste des magasins où vous pourrez avoir une subvention jusqu’à 250 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.
Etant mécanicien vélo, je n’en suis pas moins un cycliste convaincu et en tant que cycliste soucieux de la qualité, plusieurs questions me viennent en tête:

– Pourquoi toujours subventionner l’électrique et jamais le vélo classique? Le vélo sans moteur est-il un objet qui n’a pas droit à une part du gateau de l’argent redistribué? Serait-il un pestiféré?
Je vois pourtant tous les jours des gens qui veulent un vélo de qualité mais qui n’osent pas toujours mettre les 400/500/700 euros qu’il faut investir pour avoir ce vélo de qualité? Pourquoi d’ailleurs hésitent-ils à mettre cet argent pour obtenir de la qualité? Parce que la Grande Distribution faisant tout venir de Chine les a habitués à croire que la qualité ne coute pas cher, qu’un vélo supérieur à 250 euros, c’est un vélo trop cher. Nous en arrivons donc à la question 2:

– La grande distribution qui distribue non pas des vélos de qualité, mais des containers de vélos asiatiques a t-elle le droit de rentrer dans le cadre des magasins agréés? Il semblerait que oui car NORAUTO sera revendeur agréé.
NORAUTO vend du vélo électrique chinois, lourd, faible autonomie, mauvais équipement (il ne suffit pas d’avoir un dérailleur SHIMANO pour que ça est valeur de qualité). Pas un seul des modèles vendus par norauto ne possède une batterie lithium. Certains de leur vélos sont vendus à 299 euros. Moins chers qu’un vélo classique. A ce prix là, comme j’ai coutume de dire, vous achetez un vélo mais aussi des ennuis. Cela prouve toutefois que Tours+ subventionne n’importe quoi.

– Une subvention pour 100 vélos ou pour 95 vélos? La somme allouée était de 25000 euros pour 100 vélos. Maintenant, ce n’est plus 100 vélos mais 95. Tiens? Où sont passés les 5 autres vélos?