Nature en fête, Lire au jardin et Tours Plus « Peau de chagrin »

Présent à « Nature en fête » ce week-end, avec des remorques Carry Freedom, des vélos sparta et véloscoot, des sonnettes et divers accessoires, j’ai pu constaté plusieurs choses:

  • Le vélo électrique est une chose prise au sérieux par les habitants de St Avertin confrontés à des côtes « barbares ».
  • Les liaisons cyclables St-Avertin/Tours Centre n’existent pas vraiment. Plusieurs personnes m’ont parlé de la traversée du pont d’Arcole comme d’un acte suicidaire.
  • Le prix du pétrole fait beaucoup réfléchir et le vélo est considéré comme un moyen de locomotion d’avenir.
  • La réparation de vélos est un métier apprécié, plein d’espoir.


Moi-même en train d’expliquer les caractéristiques d’un vélo Sparta.

Après « Nature en fête », Lire au jardin! Quezako? Lire au jardin est une boutique/librairie proche de la Fac des tanneurs qui m’a demandé de lui donner quelques cartes de visites pour ma publicité. Lire au jardin est bien plus qu’une boutique qui me fait de la publicité. C’est la librairie la plus sympa de Tours, celle où les livres sont un vrai appel à la détente, au partage et à la connaissance. C’est une librairie « centrée » sur le jardin. Plus facile à voir qu’à expliquer.

La subvention « peau de chagrin » de Tours Plus?
Imaginez une ville où on annonce à des centaines de milliers de personnes que vous recevrez jusqu’à 250 euros pour l’achat d’un vélo électrique. Imaginez maintenant la même ville ayant fait cette annonce mais limitée (en vérité ) à 100 vélos. Y’a t-il de quoi changer la face des déplacements doux dans l’agglomération tourangelle? Je vous laisse vous faire votre opinion.