Docteur Vélo soutient toujours la lutte contre l’aéroport de Notre Dames des Landes

Soutenir la lutte contre cet aéroport m’apparait comme une nécessité pour plusieurs raisons:

– L’avion, c’est de la pollution parfois bien inutile. Certains s’en vont à des milliers de kms pour faire ce qu’ils feraient dans leur jardin (bronzer) ou dans leur ville (passer le temps sur un transat au bord d’une piscine). J’ai eu des anciens collègues de travail dans mon ancienne usine qui étaient fiers d’avoir été au Maroc et tous contents d’y avoir déguster un buffet…. chinois. Si on prenait « utilement » l’avion, combien d’avions dans le ciel?

– Comme je l’ai déjà dit, le pétrole va manquer plus vite qu’on le croit. Je renvoie donc encore une fois sur le site d’un journaliste indépendant qui se consacre à la problématique du pétrole. son dernier article du 21 novembre est sans appel: L’AIE annonce le déclin de nombreux pays pétroliers majeurs.

– Encore une fois, ce projet d’aéroport montre les limites de notre démocratie et du mensonge.
* Un blogueur s’est vu saisir son matériel informatique parce qu’il dénonçait le projet d’aéroport.
* Le gouvernement ment lorsqu’il dit que tous les recours sont épuisés (c’est faux) et quand il dit qu’il fait respecter la loi alors que le projet ne rentre pas dans le cadre de la loi sur la biodiversité et de la loi sur l’eau.

Il est fortement regrettable que année après année on en arrive toujours au même résultat:
Subvention pour les avions, subventions pour les voitures (comme par exemple la prime de 7000 euros pour l’achat d’une voiture électrique type Renault Zoé alors que le moteur est fabriqué en Pologne), rien pour les vélos…. Alors qu’il était proposé dans le cadre de loi de financement de la sécurité sociale des amendements en faveur d’une politique cyclable, tout s’est fait recaler pour le moment. Personne ne veut de ces amendements aussi bien dans le gouvernement, qu’au sénat et à l’assemblée.
Donc:
– Achetez une voiture électrique dont le moteur est polonais tout en croyant soutenir l’emploi français, on vous donnera 7000 euros.
– Dites que vous faites du vélo, réclamez 0,20 euros du km pour vos trajets domicile /travail comme le stipulaient les amendements et regardez la réponse: on n’a pas d’argent pour çà. C’est la crise, ma petite dame.